Insectes

Bien que plus de 800 000 espèces d'insectes différentes soient répandues sur la terre, la grande majorité n'attaque pas le gazon. Il y en a cependant quelques-unes qui adorent se gaver d'une belle pelouse épaisse. Les suggestions qui suivent peuvent vous aider à chasser ces invités indésirables de vos pelouses.

Dépassé par le nombre mais pas par l'intelligence

Avec 10 millions d'insectes par are en moyenne, il est impossible de tous les éliminer. Et c'est tant mieux puisque la plupart des insectes sont intéressants car ils mangent d'autres insectes nuisibles et sont des proies pour les oiseaux et d’autres animaux. La meilleure stratégie consiste donc à identifier ceux qui sont mauvais pour la pelouse et à les traiter de manière sélective.

La plupart des insectes n'endommagent une pelouse qu'à certains moments de leur vie. Quand on a identifié l'insecte, la meilleure approche consiste à le traiter quand il est le plus vulnérable, à savoir pendant sa période immature ou larvaire.

Il faut garder à l'esprit qu'un problème d'insectes survient souvent (mais pas toujours) parce que l'entretien de la pelouse laisse à désirer. Une herbe endommagée est prédisposée à l'invasion des insectes. Les pelouses en bonne santé coexistent avec un plus grand nombre d'insectes. Vérifiez donc la tonte, l'application d'engrais, l'irrigation et les pratiques de culture avant de vous rabattre sur les pesticides, car ce sont généralement ces facteurs qui ont contribué au problème et qui le créeront encore la prochaine fois.













Coupables communs

Les insectes qui endommagent les pelouses peuvent attaquer en trois endroits : La surface supérieure de la feuille, l’interface entre l’humus et la terre et sous la tourbe de la terre. Les insectes au-dessus de la terre mangent les herbes ou aspirent la sève. Quand ils sont sous terre, ils se nourrissent des racines. Les trois insectes les plus courants en Europe sont les pyrales des prés, les punaises des céréales et les vers blancs. Ils sont décrits ci-dessous ainsi que les moyens de traitement existants pour chacun.

Pyrales des prés

Les pyrales des prés sont les chenilles des mites que l'on voit souvent voler autour des maisons le soir. Elles vivent dans des tunnels recouverts de soie dans l'humus et s'attaquent principalement aux gazons de saisons froides.

Cet insecte attaque les pelouses la nuit en mangeant les feuilles et les tiges des herbes. Les dégâts sont peu visibles dans une pelouse en bonne santé, mais on peut voir de petites taches d'herbe mangée dans les endroits les plus endommagés et dans l'herbe dormante. A première vue, les endroits endommagés peuvent ressembler au reste de l'herbe dormante mais, après une pluie, les endroits mangés restent marrons.

Les dégâts causés par la pyrale des prés peuvent facilement se confondre avec ceux provenant de l’urine de chien, mais se reconnaissent aux herbes et aux tiges rongées. Inspectez les pentes orientées vers le sud d'abord ou les endroits les plus endommagés. Arpentez votre pelouse la nuit et cherchez des mites qui volent au ras du sol. S'il y a des mites, c'est le signe qu'elles pondent des œufs qui se transformeront en chenilles 10 à 14 jours plus tard.

Les insectes prédateurs non nuisibles sont le meilleur traitement de la pyrale des prés. En outre, une utilisation judicieuse des engrais, une bonne tonte et un arrosage correct masqueront souvent les symptômes et même pourront rattraper les dégâts.

Cependant si les pyrales des prés ont infesté la pelouse il faut employer des méthodes plus contraignantes, traitez la zone avec des produits prévus pour les larves de pyrales. Appliquez-les en fin d'après midi ou le soir avant que les chenilles n’apparaissent. Les produits qui reposent à la surface du gazon – plutôt que ceux qui s'imprègnent dans le sol – semblent être plus efficaces.

Punaises des céréales

Les punaises des céréales sont des créatures assoiffées qui aiment boire la sève des tiges et des feuilles des herbes. La punaise velue attaque les herbes de saisons froides et préfère la fétuque fine et l'ivraie pérenne dans les zones découvertes et ensoleillées. La punaise des céréales du Sud attaque les gazons de saisons chaudes comme le chiendent de bœuf. Elle attaque les pelouses dès le début de sa vie et continue jusqu'à ce qu'elle soit adulte, apparaissant normalement vers le milieu et jusqu'à la fin des périodes chaudes et sèches de l'été.

L'herbe endommagée par les punaises des céréales apparaît souvent sèche, mais ne récupère pas après une pluie ou un arrosage. Ce qui ressemble au début à de petites taches irrégulières d'herbe endommagée s'agrandit au fur et à mesure que les dégâts progressent.

Les punaises des céréales sont petites et difficiles à détecter (elles ne mesurent que 3 mm de long). Le meilleur moyen de les identifier est de les faire « flotter » à la surface du gazon. Prenez une boîte métallique vide (type boîte à café), dont vous retirez les deux extrémités. Enfoncez environ cinq centimètres d’une extrémité dans le sol. Remplissez la boîte d'eau et attendez trois à quatre minutes. S'il y a des punaises des céréales, elles flotteront à la surface de l'eau. S'il y a plus de cinq punaises dans la boîte, il faut utiliser une méthode de traitement.

Plusieurs insecticides sont efficaces contre les punaises des céréales. Pour obtenir les meilleurs résultats, arrosez la pelouse 20 à 25 minutes avant d'appliquer un produit sous forme de liquide ou de granulés. L’arrosage régulier de la pelouse permet de contrôler les dégâts et l’application d’une quantité modérée d'engrais accélère la reprise.

Vers blancs

Les vers blancs sont, pour parler simplement, des coléoptères à l'état de larves. Ils ont fait des dégâts considérables aux pelouses en se nourrissant des racines juste en dessous de la surface. Il en existe toute une gamme dont les scarabées japonais ainsi que les hannetons communs, européens et orientaux.

Les larves ont un cycle de vie complexe. Les coléoptères déposent chaque année des œufs au milieu ou à la fin de l'été. Ces œufs éclosent en larves qui se nourrissent à l'automne avant de s'enfouir profondément dans le sol pour l'hiver. Au printemps, elles réapparaissent pour se nourrir en tant que larves matures, avant de se transformer en coléoptères adultes au début de l'été.

Étant donné que les vers sont comestibles, les oiseaux et les taupes creusent la pelouse pour les attraper. Les dégâts dus aux larves ressemblent à des herbes fanées avec des parties mortes marron qui s'étalent rapidement. L'humus paraît spongieux en dessous parce qu'il n'est plus ancré dans le sol. S'il y a des larves, la zone infestée peut littéralement être roulée comme un tapis parce qu'elles se nourrissent des racines près de la surface. S'il y a plus de 150 larves au mètre carré, il est nécessaire de traiter.

Le meilleur moyen d'aider l'herbe à « guérir » est un arrosage régulier qui améliore la croissance des racines. Si l'arrosage n'élimine pas le problème, il existe des produits chimiques efficaces comme le Dylox (carbaryl) ou le Sevin (trichlorfon). Il faut les faire pénétrer par arrosage. Ils sont plus efficaces contre les jeunes larves dès début août et un peu plus tard dans la saison, pour les régions situées dans le nord.

Dans les régions plus exposées aux attaques de vers blancs (en particulier des scarabées japonais et des hannetons européens), une nouvelle approche préventive fonctionne bien si elle est utilisée au bon moment. Appliquez du Merit ou du Mach II de mi-juin à mi-juillet. Ces produits chimiques éliminent les larves, quand elles éclosent en août avant qu'elles ne puissent faire des dégâts, et ne s'attaquent pas aux autres insectes utiles.

Le respect des pratiques d'entretien des pelouses peut aider à contrôler les dégâts des insectes et, plus important, à les éviter. S'il faut être plus incisif, le bon insecticide enverra sûrement les insectes dîner ailleurs.